Catégorie / Réflexion

Réflexion

VOS meilleurs vœux de Noël et du Nouvel An

À ce temps-ci de l’année, nous recevons habituellement de part et d’autre des vœux pour le temps des Fêtes et du Nouvel An. Nous souhaitons aux gens de notre entourage ce que nous pensons être bon pour eux et nous recevons leurs souhaits. Mais qui connaît mieux que nous-même ce que nous désirons ?

Eh bien cette année, voici ce que je vous propose : vous écrire à vous-même une lettre de souhaits !

Que désirez-vous ?

Sur le plan de la santé, personnel, professionnel ou dans votre cheminement spirituel, que souhaitez-vous obtenir ? Si ce n’est pas évident d’y voir clair, posez-vous la question le soir avant de vous endormir. Demandez à votre inconscient de déposer dans votre conscience ce qui vous rendrait heureux, vraiment. Le matin, aussitôt sorti des bras de Morphée, reposez-vous la question et soyez attentif à ce qui se présente. Quelles sont vos premières pensées ? À quoi avez-vous rêvé, de quoi rêvez-vous ? Écrivez vos pensées sur un bout de papier que vous aurez pris soin de placer la veille près de votre lit. Ne jugez rien, laissez simplement tout votre être s’exprimer sur tous les plans.

Et ensuite…

Amusez-vous à vous écrire une lettre ou une carte de souhaits ! Allez plus loin ! Vous pouvez aussi prendre un grand carton sur lequel sera illustré chacun de vos vœux par une belle phrase, une image, un dessin, un montage, etc., ou ce qui vibre pour vous et traduit chacun de vos souhaits et désirs. Laissez-vous inspirer, déployez votre créativité ! Faites de ce carton une œuvre d’art des désirs de votre vie ! Et offrez-le… À VOUS-MÊME ! Quel bonheur de découvrir sous le sapin ce magnifique cadeau de tous vos souhaits à afficher au mur, afin de vous rappeler et contempler quotidiennement ce qui vous rend joyeux et ce vers quoi vous orientez maintenant votre vie.

Croyez-y !

Laissez libre cours à votre imagination, faites-en votre meilleure amie. Elle vous aidera à voir, vivre, ressentir vos désirs dans tout votre être comme si c’était la réalité MAINTENANT ! Plus vous vibrez au diapason de ce que vous voulez, plus vous l’attirez comme un aimant, et plus il sera facile de poser les bons gestes pour réaliser vos désirs.

Alors je vous souhaite de découvrir VOS souhaits et désirs sous le sapin, de les nourrir et les concrétiser tout au long de la merveilleuse année 2016 qui s’en vient !

Réflexion

Remède miracle, vous dites ?

Il nous est toutes et tous arrivé d’être témoin de l’éloge d’une approche, d’un appareil ou d’un produit, considéré comme une panacée dans le monde holistique. Lorsque nous sommes aux prises avec un déséquilibre grave au niveau de la santé, nous cherchons désespérément à faire taire ce mal qui nous ronge. Cela nous pousse malheureusement trop souvent à chercher le remède miracle et à devenir quelques fois naïf dans notre quête de bien-être.

Il est important de se rappeler que chacun de nous étant unique dans son bagage génétique, dans son histoire de vie et ses besoins, les outils et leur application pour retrouver la santé sont forcément bien différents les uns des autres.

Gardez toujours votre pouvoir et votre discernement

Si on vous propose le remède miracle « à la mode du moment » qui règle TOUS les maux, peu importe qui vous êtes et ce dont vous souffrez… sauvez-vous en courant !!! Ne remettez pas entièrement la responsabilité de votre bien-être entre les mains des autres.

Même souffrant et vulnérable, affligé du pire problème, ne voyant nullement poindre à l’horizon l’ombre d’un petit rayon de soleil, et malgré que vous vous sentiez totalement impuissant, vous faites partie de la solution.

Laissez le temps au temps

En vous investissant dans une approche qui vous convient, respectueuse et adaptée à votre réalité, vous aurez assurément des résultats positifs. Malgré tout, il faut s’accorder du temps avant d’en ressentir les bienfaits et ne pas croire que tout se règlera en un claquement de doigts.

Le corps a mis un certain temps pour se déséquilibrer et vous envoyer des signes en ce sens, il prendra aussi du temps pour se reconstruire et retrouver sa santé.

Pour ne rien manquer des textes de ma chronique « Une paire de lunettes, signé Linda », je vous invite à « Aimer » ma page Facebook Linda Hulmann, thérapeute. Vous serez ainsi informé des nouveautés de cette chronique.

À bientôt !

Réflexion

À quand remonte la dernière fois où vous avez fait quelque chose pour la première fois ?

Cette question je l’ai entendue dernièrement dans le cadre d’une chronique de livres. Et depuis le jour où elle s’est déposée dans ma réflexion, cette question ne cesse de voyager du conscient vers l’inconscient et vice et versa, comme si elle cherchait une réponse à travers mes souvenirs nombreux de routines et de schèmes répétitifs, sécurisants, qui ont pavé le chemin de ma vie en grande majorité. Cette exploration intérieure intense a fait naître une idée de texte qui a, peu à peu, germé dans mon esprit.

Les insatiables audacieux

Pour certains d’entre vous, le besoin viscéral de nouvelles expériences fait immédiatement écho à cette question, en résonance avec un récent souvenir. Vous n’avez pas à voyager longuement sur la ligne du temps de votre vie pour trouver une réponse. Les nouvelles expériences s’y retrouvent à profusion, donnant du relief à votre vie. Peu importe qu’elles soient positives ou négatives, l’important pour vous est de les avoir vécues.

Cette soif de nouveautés vous pousse constamment à expérimenter, surplombant les peurs probables engendrées par l’idée de vivre des moments comportant une variable hautement inconnue. Avez-vous une propension au risque ou si votre parcours vous a forgé une force et une confiance inébranlable en vous ? Ou peut-être un peu des deux finalement…

Monsieur Madame Tout le monde

La majorité des gens emprunte plutôt un parcours routinier, sécurisant. Se demander à quand remonte la dernière fois où nous avons fait quelque chose pour la première fois engendre une longue réflexion et la réponse tarde à venir très souvent. Si vous êtes de celles et ceux qui n’osent pas tellement risquer et qui êtes un adepte de vos vieilles pantoufles, je vous mets au défi de flirter avec l’idée de vivre une désintoxication de la routine, ça vous dit ?

Un défi original, pourquoi pas !

Au cours des 21 prochains jours, tentez de vivre au quotidien quelque chose de nouveau. Nul besoin que ce soit grandiose, hors de tout entendement, qui vous mettrait à risque d’un arrêt cardiaque !

Des petits gestes suffisent… Si vous avez l’habitude de vous asseoir toujours au même endroit autour de la table pour prendre votre repas, changez de chaise ! Vous faites une promenade à pied ou à vélo, changez votre itinéraire, vous découvrirez peut-être de belles choses ! On peut penser à différentes façons d’accomplir certaines tâches, de nouvelles recettes ou encore expérimentez un resto ayant une spécialité culinaire peu familière. Vous allez au salon de coiffure prochainement ? Pourquoi pas une nouvelle couleur de teinture, des mèches, une coupe de cheveux audacieuse ?

Arrêtez-vous quelques minutes, vous trouverez une kyrielle d’idées originales et peu coûteuses. Et si s’éveillait en vous une témérité inconnue jusqu’à ce jour, eh bien, osez quelque chose de plus culotté !

Savourez les résultats

Il y a fort à parier que vous sortiez de ces 21 jours imprégné d’un vent de fraîcheur, habité d’une sensation de légèreté avec un bien meilleur moral. Libre à vous de poursuivre ce défi selon un rythme qui vous convienne.

Je vous souhaite une multitude beaux moments et de fabuleuses découvertes ! Faites de votre vie un merveilleux laboratoire !

Réflexion

Conformité versus authenticité : un libre choix ou une option « imposée »

Dès notre naissance, nous baignons dans un milieu régit par des règles, des valeurs et des croyances. Dans l’enfance, nous saisissons rapidement que nous évoluons dans un système de récompenses/punitions, bien/mal, etc. en résonance avec des lois à suivre pour être aimé, accepté, respecté.

Des règles à suivre

Il est bien entendu que pour vivre en société, un cadre est nécessaire pour faciliter et surtout permettre la cohabitation. Or ce cadre, ces règles de vie, nous ne les avons pas choisies, elles existaient bien avant notre arrivée sur cette Terre. Toutefois, nous leur avons donné notre accord afin d’être accepté dans notre milieu de vie, dans le « clan ». Et de déroger de cela nous laisse croire de la part des autres et de nous-même que nous sommes fautif. Peu à peu, se développent en nous un juge au regard critique et une victime. Nous devenons pour nous-même le pire juge qui puisse exister, générant un flot d’émotions toxiques qui affligent notre victime intérieure, telles que la culpabilité, la honte, l’impression de ne jamais être à la hauteur, etc. Quand on y regarde de plus près, nous devons tellement nous conformer à toutes sortes de trucs à mille lieues de notre nature profonde dans certains cas, que nous finissons par ne jamais se sentir bien.

Un malaise profond

Nous sommes constamment insatisfait, nous nous sentons toujours imparfait, incapable de se mouler au modèle de perfection façonné dans notre esprit pour répondre aux multiples exigences de notre entourage, car ce qu’on nous demande d’être n’est pas forcément ce que nous sommes. Combien de fois vous êtes vous senti non authentique, déloyal envers vous-même, en train de littéralement vous marcher dessus pour rentrer dans les rangs ? Malgré tout, nous persévérons dans cette voie. Et quand une partie de nous veut remettre en question ce Grand Livre de lois, ouf ! là ça brasse… autour de nous et à l’intérieur de nous. L’ancrage est tellement fort que seule l’idée de vouloir changer une croyance nous décourage avant même d’avoir essayé. Notre juge intérieur se charge d’alimenter nos peurs et la victime en nous manque de courage pour passer à l’action.

Respectez-vous !

Comment remettre en question ce Grand Livre de lois auquel nous contribuons tous les jours, cette « police d’assurance » permettant de nous sentir un tant soit peu aimé et respecté de nos pairs ? En fait, la question est plutôt pourquoi remettre tout cela en question ? La réponse se cache au coeur de votre bien-être ou de votre mal-être. Si l’inconfort ressenti à vous conformer aux attentes extérieures est plus grand que les malaises engendrés par les réactions de l’entourage et/ou la peur du jugement, eh bien plongez ! Somme toute, vous vous sentirez mieux, malgré la vague provoquée par votre action. Mais si au contraire, le statut quo est moins souffrant, alors respectez-vous. Le moment venu, propice aux changements, vous le sentirez.

Une piste de solution

Vous avez la sensation de porter de vieux manteaux sur vos épaules dont vous aimeriez vous libérer ? Besoin d’un coup de pouce pour défaire ces crochets auxquels s’accrochent de vieux patterns, de vieilles croyances ? Il existe une façon en auriculo chinoise qui permette de vous supporter dans un tel processus. Cette démarche n’est pas un accompagnement en psychothérapie et ne contrevient nullement à celle-ci, bien au contraire. Elle s’inscrit plutôt dans un travail sur soi, au sens large, dans tous les plans de l’être.

Réflexion

Quel bol de riz êtes-vous ?

Dr Masaru Emoto, chercheur et auteur japonais, fut connu entre autre pour ses travaux sur l’influence des pensées et émotions sur l’eau. Parmi toutes les expériences qu’il conduisit, permettez-moi de vous parler aujourd’hui de celle des bols de riz, inspirée des conclusions de ses travaux.

Mise en place de l’expérience

On plaça dans une pièce deux bols dans lesquels il y avait une même quantité de riz cuit et d’eau. Puis, on apposa sur l’un d’eux une étiquette avec l’inscription «Amour» et sur l’autre, une étiquette avec l’inscription «Haine».

Déroulement de l’expérience

À chaque jour, les participants prirent le bol avec l’inscription «Amour» et lui prodiguèrent des pensées positives, de santé et d’harmonie. Puis, ils saisirent le bol avec l’inscription «Haine» et affichèrent du mépris, du dégoût et de la dérision.

Observations après quelques semaines

Le riz contenu dans le bol marqué «Amour» avait conservé une belle couleur, l’eau était claire et d’une odeur agréable. Au contraire, le bol de riz affichant le mot «Haine» contenait une eau brouillée, un riz de couleur foncée et dégageait une odeur forte et désagréable.

À la lumière des résultats de cette expérience et en gardant à l’esprit que nous sommes constitués d’eau à 70 %, je vous repose la question : quel bol de riz êtes-vous ou quel bol de riz déciderez-vous d’être ?

Le matin, lorsque vous vous regardez dans la glace de la salle de bain, pensez au Dr Emoto et à ses bols de riz. Il sera certainement plus aisé de vous adresser de douces pensées d’amour pleines de compassion !

À propos du Dr Masaru Emoto

Rendu célèbre par ses expériences sur la cristallisation de l’eau, il reçut en 1992 le titre non officiel de docteur en médecine alternative par l’Open International University for Alternative Medicine d’Inde. Il observa que l’aspect des cristaux formés lors de la congélation de l’eau était fortement influencé par l’environnement.

Malgré que ses travaux ne furent jamais publiés dans une revue scientifique, les résultats de ses expériences demeurent toutefois assez probants.