Réflexion

Remède miracle, vous dites ?

Il nous est toutes et tous arrivé d’être témoin de l’éloge d’une approche, d’un appareil ou d’un produit, considéré comme une panacée dans le monde holistique. Lorsque nous sommes aux prises avec un déséquilibre grave au niveau de la santé, nous cherchons désespérément à faire taire ce mal qui nous ronge. Cela nous pousse malheureusement trop souvent à chercher le remède miracle et à devenir quelques fois naïf dans notre quête de bien-être.

Il est important de se rappeler que chacun de nous étant unique dans son bagage génétique, dans son histoire de vie et ses besoins, les outils et leur application pour retrouver la santé sont forcément bien différents les uns des autres.

Gardez toujours votre pouvoir et votre discernement

Si on vous propose le remède miracle « à la mode du moment » qui règle TOUS les maux, peu importe qui vous êtes et ce dont vous souffrez… sauvez-vous en courant !!! Ne remettez pas entièrement la responsabilité de votre bien-être entre les mains des autres.

Même souffrant et vulnérable, affligé du pire problème, ne voyant nullement poindre à l’horizon l’ombre d’un petit rayon de soleil, et malgré que vous vous sentiez totalement impuissant, vous faites partie de la solution.

Laissez le temps au temps

En vous investissant dans une approche qui vous convient, respectueuse et adaptée à votre réalité, vous aurez assurément des résultats positifs. Malgré tout, il faut s’accorder du temps avant d’en ressentir les bienfaits et ne pas croire que tout se règlera en un claquement de doigts.

Le corps a mis un certain temps pour se déséquilibrer et vous envoyer des signes en ce sens, il prendra aussi du temps pour se reconstruire et retrouver sa santé.

Pour ne rien manquer des textes de ma chronique « Une paire de lunettes, signé Linda », je vous invite à « Aimer » ma page Facebook Linda Hulmann, thérapeute. Vous serez ainsi informé des nouveautés de cette chronique.

À bientôt !

Santé

L’automne, une saison en deux temps

Lentement, les jours raccourcissent. Nous pouvons remarquer à certains endroits que l’automne annonce son arrivée en peignant, ça et là, quelques feuilles de ses magnifiques couleurs. Déjà. Malgré que nous glissions peu à peu vers la saison où la nature ralentit son rythme, de belles journées sont à venir, bien entendu !

Puis, la grisaille. Les arbres dégarnis, la température plus fraîche, le temps d’ensoleillement diminue de plus en plus et pour certaines, certains d’entre nous, la déprime saisonnière est sur le pas de la porte.

Le début de l’automne nous ravit de sa palette de couleurs, mais quand tout disparait, on ressent souvent plus de fatigue et nous sommes quelques fois sujet à attraper de vilains petits virus.

Le pourquoi du comment

En Médecine chinoise, il est dit que chaque saison a une correspondance avec des organes de notre corps. Et c’est le poumon qui est en résonance avec l’automne. Avez-vous déjà remarqué qu’à cette période de l’année nous sommes plus enclin à souffrir de bronchite, de pneumonie et que le son de la toux caverneuse se substitut au chant mélodieux des oiseaux ?

De surcroît, si l’automne vous rend tristounet, le poumon étant l’organe qui porte entre autre l’énergie de la tristesse et de la peine profonde, voilà un beau cocktail pouvant affecter votre santé surtout si vous avez déjà une faiblesse à celui-ci.

L’antidote à la déprime saisonnière

Pour bon nombre de personnes, la luminothérapie s’avère un moyen efficace pour chasser cette déprime passagère, mais non moins incommodante. Encore faut-il vouloir et/ou pouvoir investir un certain montant d’argent pour se procurer une lampe de bonne qualité.

Une armée d’anticorps en bonne santé

Si les mois d’octobre et de novembre signent le début d’une longue amitié automnale entre vous et certains virus, passez à l’offensive dès maintenant et offrez à votre système immunitaire un traitement royal. Mieux vaut prévenir que guérir !

Mais… la vigilance s’impose !

Avant d’acheter quoi que ce soit, consultez un professionnel qui sera en mesure de vous conseiller selon votre état de santé. Certains produits naturels peuvent ne pas convenir à des personnes souffrant de haute ou de basse pression, d’allergies, d’intolérances, etc. ou prenant des médicaments.

Un passage tout en douceur

Une autre solution s’offre à vous : un traitement énergétique. En effet, il est possible d’aider votre corps à vivre une transition harmonieuse d’une saison à l’autre, en lui procurant l’énergie nécessaire pour que le passage se fasse dans les meilleures conditions.

Si vous connaissez quelqu’un dans votre entourage qui est fragile dans cette période…

Je vous souhaite un très bel automne !

Une paire de lunettes signé Linda

Le désir

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui motivait autant les grands chercheurs, explorateurs ou passionnés de la vie ?  Le désir…

Le désir est, en quelque sorte, le point de départ de tout accomplissement.  Il transporte, élève, donne des ailes.  Nourrir un désir en le plaçant au centre de sa vie favorise grandement sa réalisation.  J’oserais même dire que cela en assure sa concrétisation.  Lorsque vos pensées, vos décisions, vos gestes convergent tel un entonnoir vers un seul but ~ la matérialisation de votre désir ~ vos efforts sont récompensés.

Et si on en faisait l’expérience…

Définissez le plus précisément possible votre désir.  Il doit être intense, ardent et précis. Prenez un cahier et inscrivez-le en première page.  Puis, détaillez-le pour qu’il prenne forme clairement dans votre esprit.  Dans la mesure où cela s’applique bien entendu, définissez sa forme, sa dimension, sa couleur, son odeur, toutes ses caractérisques avec le plus de précision possible, vraiment dans le moindre petit détail.  Croyez que ce soit possible et ne vous laissez surtout pas décourager par le temps nécessaire à sa réalisation.  Ne vous souciez pas du « comment »  cela sera possible.  Restez déterminé et engagé !

Dans un prochain texte, je vous parlerai d’un des principes essentiels à l’aboutissement de votre désir.  En attendant, déterminez un désir et soyez prêt à le recevoir.

Je vous laisse sur une citation de Napoléon Hill qui fait vraiment réfléchir…

Rappelez-vous que viser haut, vouloir l’abondance et la prospérité n’exige pas plus d’efforts qu’il n’en faut pour accepter la misère et la pauvreté.

Truc et astuce

Le vampirisme

Vous êtes-vous déjà retrouvé complètement « vidé » suite à une rencontre avec un ami, un membre de la famille, un collègue de travail ou un parfait étranger ?

Tel un ballon qui se dégonfle

Vous vous levez un matin, frais et dispo, en pleine forme et prêt à entreprendre votre journée. Le moral est bon, vous vous sentez énergique, la tête pleine de projets. Puis tout à coup… PAF !!! Vous êtes à plat, impossible de vous concentrer, un brin déprimé avec une envie folle de vous coucher en boule dans un coin tellement vous êtes fatigué. Vous sentez fuir votre énergie comme si on avait ouvert une valve par laquelle s’échappent toutes vos forces. Mais que s’est-il donc passé ?

Bar ouvert… !

Il est fort à parier que vous ayez croisé un vampire énergétique. On dénomme ainsi les gens qui tirent et s’emparent de l’énergie de leurs pairs. Trop souvent, ces êtres en souffrance savent trouver la faille qui leur permet, inconsciemment ou parfois consciemment, de se nourrir des autres tel un parasite sur son hôte. Ils ont tendance à être « victimes », « négatifs » et « déprimants ». Quoi que vous disiez pour les encourager, ils vous tricoteront des arguments pour vous tirer vers le bas. Il y en a même qui n’ont nullement besoin d’engager une conversation pour vous soutirer de l’énergie, leur seule présence suffit ! Et plus cette personne est émotivement près de vous, plus vous êtes vulnérable.

Une protection s’impose

Une bonne façon de contrer ces désagréments est de vous protéger. Comment, me demanderez-vous ? Eh bien voici. Le matin, avant d’entreprendre votre journée, prenez quelques minutes pour faire un exercice de visualisation. Imaginez que vous vous entourez d’une bulle de pure lumière blanche. Voyez vous au centre de ce cocon lumineux dont la paroi est à environ un mètre. S’il vous est difficile de visualiser, pas de problème. Simplement par votre intention, la protection s’installera. Vous serez ainsi muni d’une enveloppe anti fuite et paré pour entreprendre votre journée sans risque de vous faire vampiriser.

Truc et astuce

J’ai une roche dans l’estomac !

Vous connaissez cette désagréable sensation ? L’impression d’avoir l’estomac dur comme si vous aviez avalé une grosse roche ?

Que ce soit suite à un stress intense ou durant une période difficile de votre vie où plus rien ne va, le corps envoie différents signaux pour attirer votre attention sur l’endroit touché par ce stress. Il peut s’agir d’un mal de tête, un mal de ventre, la nausée, une douleur dans la nuque, etc. Et bien souvent, un des premiers signes est la sensation d’avoir l’estomac noué, une roche dans l’estomac.

Il va de soi que pour éliminer tous ces malaises, vous devez régler la source du problème. Mais en attendant de trouver une solution, voici un truc tout simple pour vous sentir mieux en vous aidant à relâcher les tensions.


Assoyez-vous quelques instants dans un lieu calme, les pieds posés bien à plats sur le sol et enlevez vos souliers.

Fermez les yeux…

Prenez deux ou trois grandes respirations. Inspirez par le nez, expirez par la bouche, en prenant le temps de sentir l’air qui entre et qui sort de votre corps. Prenez conscience du mouvement de votre cage thoracique. Puis revenez au rythme naturel de votre respiration.

Ensuite, placez la paume d’une de vos mains sur votre estomac.

Tout en restant attentif à votre respiration sans en changer le rythme, sentez la chaleur qui se dégage de votre main, une chaleur apaisante, relaxante, réconfortante.

Portez maintenant attention à vos pieds, au contact de vos pieds sur le sol.

Bougez doucement vos orteils si vous avez de la difficulté à descendre votre attention à vos pieds.

Gardez les yeux fermés…

Demeurez ainsi quelques instants, attentif à votre respiration sans en changer le rythme, à ressentir la chaleur apaisante de votre main sur l’estomac et conscient du contact de vos pieds sur le sol…


Le but de cet exercice est de vous aider à diminuer l’agitation intérieure et vous amener dans un espace de calme et de paix malgré tous les soucis que vous vivez. À votre grande surprise, vous constaterez une réduction des malaises dans votre corps causés par le stress. Vous pouvez répéter cet exercice plusieurs fois par jour au moment qui vous conviendra. Il est toutefois souhaitable de le faire au lever afin de commencer la journée de façon plus calme et au coucher pour aider à l’endormissement.

Bonne détente !

Réflexion

À quand remonte la dernière fois où vous avez fait quelque chose pour la première fois ?

Cette question je l’ai entendue dernièrement dans le cadre d’une chronique de livres. Et depuis le jour où elle s’est déposée dans ma réflexion, cette question ne cesse de voyager du conscient vers l’inconscient et vice et versa, comme si elle cherchait une réponse à travers mes souvenirs nombreux de routines et de schèmes répétitifs, sécurisants, qui ont pavé le chemin de ma vie en grande majorité. Cette exploration intérieure intense a fait naître une idée de texte qui a, peu à peu, germé dans mon esprit.

Les insatiables audacieux

Pour certains d’entre vous, le besoin viscéral de nouvelles expériences fait immédiatement écho à cette question, en résonance avec un récent souvenir. Vous n’avez pas à voyager longuement sur la ligne du temps de votre vie pour trouver une réponse. Les nouvelles expériences s’y retrouvent à profusion, donnant du relief à votre vie. Peu importe qu’elles soient positives ou négatives, l’important pour vous est de les avoir vécues.

Cette soif de nouveautés vous pousse constamment à expérimenter, surplombant les peurs probables engendrées par l’idée de vivre des moments comportant une variable hautement inconnue. Avez-vous une propension au risque ou si votre parcours vous a forgé une force et une confiance inébranlable en vous ? Ou peut-être un peu des deux finalement…

Monsieur Madame Tout le monde

La majorité des gens emprunte plutôt un parcours routinier, sécurisant. Se demander à quand remonte la dernière fois où nous avons fait quelque chose pour la première fois engendre une longue réflexion et la réponse tarde à venir très souvent. Si vous êtes de celles et ceux qui n’osent pas tellement risquer et qui êtes un adepte de vos vieilles pantoufles, je vous mets au défi de flirter avec l’idée de vivre une désintoxication de la routine, ça vous dit ?

Un défi original, pourquoi pas !

Au cours des 21 prochains jours, tentez de vivre au quotidien quelque chose de nouveau. Nul besoin que ce soit grandiose, hors de tout entendement, qui vous mettrait à risque d’un arrêt cardiaque !

Des petits gestes suffisent… Si vous avez l’habitude de vous asseoir toujours au même endroit autour de la table pour prendre votre repas, changez de chaise ! Vous faites une promenade à pied ou à vélo, changez votre itinéraire, vous découvrirez peut-être de belles choses ! On peut penser à différentes façons d’accomplir certaines tâches, de nouvelles recettes ou encore expérimentez un resto ayant une spécialité culinaire peu familière. Vous allez au salon de coiffure prochainement ? Pourquoi pas une nouvelle couleur de teinture, des mèches, une coupe de cheveux audacieuse ?

Arrêtez-vous quelques minutes, vous trouverez une kyrielle d’idées originales et peu coûteuses. Et si s’éveillait en vous une témérité inconnue jusqu’à ce jour, eh bien, osez quelque chose de plus culotté !

Savourez les résultats

Il y a fort à parier que vous sortiez de ces 21 jours imprégné d’un vent de fraîcheur, habité d’une sensation de légèreté avec un bien meilleur moral. Libre à vous de poursuivre ce défi selon un rythme qui vous convienne.

Je vous souhaite une multitude beaux moments et de fabuleuses découvertes ! Faites de votre vie un merveilleux laboratoire !

Réflexion

Conformité versus authenticité : un libre choix ou une option « imposée »

Dès notre naissance, nous baignons dans un milieu régit par des règles, des valeurs et des croyances. Dans l’enfance, nous saisissons rapidement que nous évoluons dans un système de récompenses/punitions, bien/mal, etc. en résonance avec des lois à suivre pour être aimé, accepté, respecté.

Des règles à suivre

Il est bien entendu que pour vivre en société, un cadre est nécessaire pour faciliter et surtout permettre la cohabitation. Or ce cadre, ces règles de vie, nous ne les avons pas choisies, elles existaient bien avant notre arrivée sur cette Terre. Toutefois, nous leur avons donné notre accord afin d’être accepté dans notre milieu de vie, dans le « clan ». Et de déroger de cela nous laisse croire de la part des autres et de nous-même que nous sommes fautif. Peu à peu, se développent en nous un juge au regard critique et une victime. Nous devenons pour nous-même le pire juge qui puisse exister, générant un flot d’émotions toxiques qui affligent notre victime intérieure, telles que la culpabilité, la honte, l’impression de ne jamais être à la hauteur, etc. Quand on y regarde de plus près, nous devons tellement nous conformer à toutes sortes de trucs à mille lieues de notre nature profonde dans certains cas, que nous finissons par ne jamais se sentir bien.

Un malaise profond

Nous sommes constamment insatisfait, nous nous sentons toujours imparfait, incapable de se mouler au modèle de perfection façonné dans notre esprit pour répondre aux multiples exigences de notre entourage, car ce qu’on nous demande d’être n’est pas forcément ce que nous sommes. Combien de fois vous êtes vous senti non authentique, déloyal envers vous-même, en train de littéralement vous marcher dessus pour rentrer dans les rangs ? Malgré tout, nous persévérons dans cette voie. Et quand une partie de nous veut remettre en question ce Grand Livre de lois, ouf ! là ça brasse… autour de nous et à l’intérieur de nous. L’ancrage est tellement fort que seule l’idée de vouloir changer une croyance nous décourage avant même d’avoir essayé. Notre juge intérieur se charge d’alimenter nos peurs et la victime en nous manque de courage pour passer à l’action.

Respectez-vous !

Comment remettre en question ce Grand Livre de lois auquel nous contribuons tous les jours, cette « police d’assurance » permettant de nous sentir un tant soit peu aimé et respecté de nos pairs ? En fait, la question est plutôt pourquoi remettre tout cela en question ? La réponse se cache au coeur de votre bien-être ou de votre mal-être. Si l’inconfort ressenti à vous conformer aux attentes extérieures est plus grand que les malaises engendrés par les réactions de l’entourage et/ou la peur du jugement, eh bien plongez ! Somme toute, vous vous sentirez mieux, malgré la vague provoquée par votre action. Mais si au contraire, le statut quo est moins souffrant, alors respectez-vous. Le moment venu, propice aux changements, vous le sentirez.

Une piste de solution

Vous avez la sensation de porter de vieux manteaux sur vos épaules dont vous aimeriez vous libérer ? Besoin d’un coup de pouce pour défaire ces crochets auxquels s’accrochent de vieux patterns, de vieilles croyances ? Il existe une façon en auriculo chinoise qui permette de vous supporter dans un tel processus. Cette démarche n’est pas un accompagnement en psychothérapie et ne contrevient nullement à celle-ci, bien au contraire. Elle s’inscrit plutôt dans un travail sur soi, au sens large, dans tous les plans de l’être.

Réflexion

Quel bol de riz êtes-vous ?

Dr Masaru Emoto, chercheur et auteur japonais, fut connu entre autre pour ses travaux sur l’influence des pensées et émotions sur l’eau. Parmi toutes les expériences qu’il conduisit, permettez-moi de vous parler aujourd’hui de celle des bols de riz, inspirée des conclusions de ses travaux.

Mise en place de l’expérience

On plaça dans une pièce deux bols dans lesquels il y avait une même quantité de riz cuit et d’eau. Puis, on apposa sur l’un d’eux une étiquette avec l’inscription «Amour» et sur l’autre, une étiquette avec l’inscription «Haine».

Déroulement de l’expérience

À chaque jour, les participants prirent le bol avec l’inscription «Amour» et lui prodiguèrent des pensées positives, de santé et d’harmonie. Puis, ils saisirent le bol avec l’inscription «Haine» et affichèrent du mépris, du dégoût et de la dérision.

Observations après quelques semaines

Le riz contenu dans le bol marqué «Amour» avait conservé une belle couleur, l’eau était claire et d’une odeur agréable. Au contraire, le bol de riz affichant le mot «Haine» contenait une eau brouillée, un riz de couleur foncée et dégageait une odeur forte et désagréable.

À la lumière des résultats de cette expérience et en gardant à l’esprit que nous sommes constitués d’eau à 70 %, je vous repose la question : quel bol de riz êtes-vous ou quel bol de riz déciderez-vous d’être ?

Le matin, lorsque vous vous regardez dans la glace de la salle de bain, pensez au Dr Emoto et à ses bols de riz. Il sera certainement plus aisé de vous adresser de douces pensées d’amour pleines de compassion !

À propos du Dr Masaru Emoto

Rendu célèbre par ses expériences sur la cristallisation de l’eau, il reçut en 1992 le titre non officiel de docteur en médecine alternative par l’Open International University for Alternative Medicine d’Inde. Il observa que l’aspect des cristaux formés lors de la congélation de l’eau était fortement influencé par l’environnement.

Malgré que ses travaux ne furent jamais publiés dans une revue scientifique, les résultats de ses expériences demeurent toutefois assez probants.

Méditation

La méditation au service du bien-être quotidien

Que diriez-vous de commencer votre journée sur une note positive, pour teinter les heures qui suivront d’une belle énergie ?

Si en ouvrant l’oeil le matin vous êtes d’une humeur massacrante, ou si vous vous sentez triste et déprimé, vous remarquerez que tout conspirera à nourrir cet état d’âme au cours de la journée. Mais si au contraire vous décidez, dès votre réveil, d’aborder votre journée sous un angle favorable, vous serez mieux disposé à accueillir les événements de façon positive et avec plus de légèreté.

Comment faire me direz-vous ? Voici ce que je vous propose…

Dans un premier temps, un petit travail de préparation s’impose. Dans les jours qui suivent, cherchez des citations ou pensées positives qui vous font vibrer. Des petits bouts de phrases simples qui, à leur lecture, vous font sentir bien ou qui résonnent à un état d’être auquel vous aspirez. Faites-vous une liste de phrases « bonheur », « bien être », « sourire »… Votre compilation faite, vous êtes maintenant prêt à mettre toutes les chances de votre côté pour passer de belles journées.

Le soir avant de vous endormir, faites le choix d’une phrase ou citation que vous avez notée sur votre liste. Si vous préférez, vous pouvez la choisir à votre réveil. Le matin venu, avant de vous lever, assoyez-vous confortablement dans votre lit ou prenez place dans un fauteuil.

Portez attention à votre respiration, à l’air qui entre et sort de votre corps, au mouvement de votre cage thoracique. Puis, lisez cette phrase que vous avez choisie, lentement, en prenant conscience du bien-être qu’elle vous apporte, fermer les yeux et laissez-vous bercer quelques minutes par cet instant de calme, de paix, de joie… Si vous vous souvenez de la phrase, répétez-la mentalement ou relisez-la à quelques reprises. Voilà votre méditation du matin, tout simplement ! Cela ne vous prendra que quelques instants et vous disposera à passer une bonne journée.

Donnez-vous la chance de l’essayer durant quelques jours, le temps d’être à l’aise avec cette nouvelle routine. Plus vous la ferez, plus vous constatez les bienfaits de ces quelques minutes que vous vous accordez quotidiennement.

Vous êtes en panne de citations ? Vous ne savez pas où trouvez vos phrases inspirantes et positives ? Je place régulièrement des pensées et citations inspirantes sur ma page Facebook.

Les méditations guidées ou les méditations au son des vaisseaux de cristal vous intéressent ?

Abonnez-vous à mon infolettre pour être informé de la prochaine session.

Bonne méditation !